Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

Comparaison entre les tracés 1 et 2 : cartes_DELTA

Les cartes montrent l’augmentation brute de la Valeur Ajoutée du territoire (toujours exprimée en euros/emploi). Il s’agit de la différence (T1-T0) entre les deux cartes précédentes.

Elles permettent de voir l’impact de l’infrastructure sur des petites communes. L’augmentation de valeur y est alors particulièrement visible car d’importants pôles urbains deviennent accessibles pour ces petites communes grâce à la nouvelle infrastructure. Dès lors, ces petites communes se trouvent impliquées dans le développement économique du pôle urbain. Cette valeur créée par l’infrastructure peut être exploitée de différentes manières par les aménageurs et les urbanistes, l’idéal étant de concilier le développement économique, social et environnemental de ces communes et de ne pas les laisser devenir des « cités-dortoirs ».

C’est par exemple le cas pour : Négrondes, Saint-Jean-de-Cole, Lalinde, Nexon, Champsac…

Pour Limoges, la différence entre la valeur initiale du territoire et celle mesurée après la construction de l’infrastructure est faible car les territoires atteints grâce à la nouvelle infrastructure sont de faible valeur ajoutée par rapport la valeur ajoutée du pôle urbain

En revanche pour des villes moyennes comme Périgueux, Bergerac, Auch ou Tarbes la richesse créée est importante.

Pour le tracé 1, la valeur créée autour de Tarbes est plus diffuse dans les communes du sud et jusqu’à Pau tandis que pour le tracé 2, elle se concentre davantage sur quelques communes autour de Lannemezan. On peut noter aussi que pour le tracé 1, la valeur créée concerne davantage des communes situées autour de Auch et Mirande tandis que pour le tracé 2, elle concerne l’ensemble des communes situées le long de l’axe créé entre Auch et Masseube.

Carte de valeur annuelle (en euros) dans chaque commune

Les dernières cartes montrent la valeur annuelle en euros apportée par l’infrastructure aux communes. Les plus importantes performances économiques sont observées dans les villes moyennes où se situeront potentiellement les échangeurs : Limoges, Bergerac, Villeneuve-sur-Lot, Auch, Tarbes. Pour le tracé T2, la richesse créée dans les alentours de Lannemezan est moins importante.

En additionnant l’ensemble de la valeur créée on obtient la performance économique globale annuelle du territoire étudié (communes situées à une heure de l’infrastructure) qui est de 92 millions d’euros pour le tracé 1 et 82 millions d’euros pour le tracé 2. Le tracé 1 est donc économiquement plus rentable que le tracé 2. Mais d’autres critères, environnementaux par exemple, dont la priorité sera définie par les décideurs peuvent rentrer en ligne de compte pour le choix du tracé 2.