Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

Au niveau régional

  • Forte croissance démographique du Grand Sud-Ouest
    Au recensement 2006, l’ensemble des régions étudiées compte 12,2 millions d’habitants soit 800 000 de plus qu’en 1999. La croissance démographique de ce vaste territoire, qui a été de + 1 % par an, est supérieure à la moyenne nationale de + 0,7 % par an. Ceci s’explique notamment par l’attractivité des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées qui enregistrent les plus fortes croissances démographiques françaises depuis 1999. Chaque région étudiée connaît une évolution positive de sa population entre les deux derniers recensements, y compris l’Auvergne et le Limousin qui accusaient pourtant une décroissance démographique entre 1990 et 1999. Toutefois, la croissance la plus forte est constatée autour des grandes agglomérations telles que Toulouse et Bordeaux ainsi que le long du littoral méditerranéen. Les autres pôles urbains régionaux présentent également une attractivité mais relativement moindre qui se situe essentiellement le long des axes routiers majeurs.
    A ces espaces en fort développement, s’opposent des régions où la population tend à diminuer ou à se stabiliser. Il s’agit des zones rurales de l’Auvergne et du Limousin éloignées des infrastructures de transports majeures.
  • Une croissance liée à l’arrivée de nombreux migrants Cette forte croissance démographique s’explique par un important solde migratoire. En effet, le solde naturel moyen y est seulement de + 0,2 % par an contre un solde migratoire de + 1 % par an. L’arrivée de nouveaux habitants est ainsi très significative au niveau de l’agglomération bordelaise, du littoral méditerranéen ainsi que de l’agglomération toulousaine. Cette tendance est notamment due à l’arrivée d’une population jeune, venue effectuer ses études dans les grandes villes mais également à l’installation de retraités à proximité du littoral où le climat et l’environnement sont plutôt favorables.