Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

Au niveau régional

La Gironde, la Haute-Garonne, puis l’Hérault, départements les plus pourvoyeurs d’emplois, font face à d’autres départements dont le niveau d’emploi est très faible

En 2006, le territoire régional étudié compte 4,825 millions d’emplois pour 5,470 millions d’actifs. Les principaux pôles d’emplois sont concentrés dans les départements des trois grosses agglomérations du Grand Sud-Ouest, à savoir la Gironde (589 860 emplois), la Haute-Garonne (540 290 emplois) et l’Hérault (366 570 emplois).

A contrario, les départements offrant le moins d’emplois sont la Lozère (31 930 emplois), la Creuse (45 810 emplois) et l’Ariège (54 040 emplois).

Les cinq départements traversés par la RN21 se situent plutôt dans la fourchette basse, notamment en ce qui concerne les Hautes-Pyrénées et le Gers.

Des secteurs d’activités diversifiés présentant chacun des spécificités

Le Grand Sud-Ouest reste marqué par une forte tradition du secteur primaire  : plus d’1/3 de la population réside en milieu rural contre seulement moins d’1/5 de la population nationale : l’influence du monde rural ne se limite donc pas aux seuls aspects démographiques et territoriaux. Le secteur primaire emploie un nombre important de personnes et génère indirectement de nombreux autres emplois dans les autres secteurs.

Dans le secteur secondaire, selon une étude de l’INSEE (cf. publication « Le Grand Sud-Ouest »), les entreprises procurent au début des années 2000, 16 % de l’emploi salarié de la zone contre 18 % pour la moyenne de la France métropolitaine. La part de cet emploi en France métropolitaine est relativement faible (moins de 14 %), surtout comparée à celle de l’agriculture (28 %). Mais dans la construction navale, aéronautique et ferroviaire, ce poids atteint 32 %. Puis viennent les industries du bois et du papier (23 %) et les industries des produits minéraux (19 %). Bien que d’un poids moindre (17 %), les industries agricoles et alimentaires sont de très loin le premier employeur industriel du Grand Sud-Ouest : elles concentrent plus de 18 % des salariés employés dans l’industrie, loin devant les industries des équipements mécaniques qui viennent en seconde position, avec seulement 9 % des emplois salariés.

Les emplois non-salariés industriels représentent quant-à-eux moins de 6 % de l’emploi total de l’industrie du Grand Sud-Ouest (contre 4 % au niveau de la France) ; un tiers d’entre eux travaille dans les industries agricoles et alimentaires, un quart dans les industries des biens de consommation et un quart dans les industries des biens intermédiaires.

Dans le domaine du tertiaire, l’emploi a fortement progressé depuis une trentaine d’années, sans toutefois atteindre le niveau moyen national (plus de 73 % contre 75 % en France). Plus d’un salarié sur deux travaille dans les services administrés. La fonction publique y est majoritaire (éducation, santé et action sociale, administration publique). Les non salariés représentent moins de 10 % de l’emploi total des services.

Le tourisme est une activité importante de ce pan géographique français en raison de la grande diversité des potentialités touristiques : littoral atlantique et littoral méditerranéen, chaîne pyrénéenne et espace rural riche en patrimoine naturel et culturel. De nombreux emplois en découlent, beaucoup sont saisonniers, ce qui fragilise parfois certains revenus.