Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

Au niveau régional

Un développement concentrique de l’urbanisation autour des principales agglomérations

Le fort pouvoir d’attraction des métropoles régionales du Grand Sud-Ouest influe fortement sur les marchés du logement des communes limitrophes et la structuration de l’espace qui peut être scindé en plusieurs couronnes autour de ces villes, à savoir :

  • La première couronne (ou pôle urbain) qui se caractérise par (hors centre-ville) :

– une expansion importante ;

– un bâti constitué de petits collectifs, de pavillons individuels, formant souvent des lotissements ;

– des centralités secondaires génératrices de déplacements (zones commerciales, zones d’activités) ;

– une irrigation par les principaux axes autoroutiers et routiers ;

– un profil économique varié comprenant généralement des fonctions métropolitaines supérieures, des entreprises des secteurs d’activités phares de ces agglomérations, des entrepôts logistiques et une économie abondante…

  • La deuxième couronne qui s’étend du pôle urbain à celle de la rurbanisation, et se caractérise par :

– des agrégats de pavillons individuels à la périphérie des villages, parfois sous forme de lotissements ;

– une extrême diffusion des pavillons : chaque village ou hameau en compte ;

– une dilution des fonctions de centralité souvent constituées par de petites zones commerciales ;

– une économie résidentielle qui représente l’activité économique dominante. Elle a pris le pas sur l’agriculture pourtant encore largement présente.

  • L’espace interstitiel entre la deuxième couronne et les préfectures et certaines sous préfectures des départements limitrophes. Cet espace se caractérise par :

– l’existence de petites villes ou pôles ruraux de commandement, qui offrent un niveau de services et de commerces relativement bon ;

– une faible densité de population entre 20 et 50 hab./km2 ;

– l’agriculture constitue encore l’activité dominante ;

– l’économie résidentielle se concentre dans les centres-bourgs ;

– quelques activités logistiques et industrielles sont implantées le long des principales liaisons radiales.

  • Les villes moyennes correspondant généralement aux préfectures des départements limitrophes :

– elles ont une tradition de pôles de services (commerces, administrations, banques) ;

– elles se dotent d’équipements de rayonnement à l’échelle métropolitaine : antennes universitaires, musées d’intérêt majeur, festivals ;

– elles s’organisent elles-mêmes en pôles urbains, constitués autour de plusieurs couronnes d’urbanisation.