Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

Saturation du réseau routier

Les forts volumes de trafics de transit entre le nord de la France, l’Europe et la Péninsule ibérique et d’échange entre le sud-ouest de la France et l’Espagne ont un impact significatif sur le réseau routier français, notamment dans le sud-ouest.

Les axes côtiers sont les plus chargés et les abords des agglomérations subissent de fortes congestions lorsque le trafic de transit vient en complément du trafic local. C’est le cas dans le Pays basque, à Bordeaux, Perpignan, Montpellier, Lyon…

En été, la congestion est plus importante à cause des déplacements liés aux vacances dans le sud de la France ou en Espagne.

L’ouverture récente de l’A75 et surtout de l’A20 (gratuite de Limoges à Souillac) a modifié la géographie des flux de transit nord-sud. De ce fait, l’A61 entre Narbonne et Toulouse enregistre un trafic nouveau de poids lourds.

Le trafic de transit sur le périphérique toulousain, bien que moins important qu’à Bordeaux n’est pas neutre.

La carte sur la dispersion des flux routiers (véhicules légers et poids lourds) en France montre le niveau important de saturation de certains axes. Il est donc nécessaire de réfléchir à des solutions permettant de : – basculer une partie du trafic de la route vers le fer, – mieux répartir les flux sur le réseau routier national.