Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

La prise en compte du contexte transpyrénéen

Le projet de Traversée Centrale des Pyrénées est à associer directement au contexte du projet d’aménagement de la RN21. En effet, s’il n’existe pas actuellement de tracé établi, plusieurs études antérieures (6) avaient identifié un certain nombre de corridors dont certains plaçaient ce nouvel axe ferroviaire dans le prolongement du projet RN21.

Aujourd’hui, ce projet est au coeur de l’actualité avec le lancement en octobre 2009 à Saragosse du GEIE NLFAGC (Nouvelle Liaison Ferroviaire A Grande Capacité) associant les Etats français et espagnol, RFF et l’ADIF afin de préparer les études pour les consultations publiques dans les deux pays.

Dans le cadre de la présente étude, l’impact de l’aménagement de la RN21 est analysé à l’horizon 2020 ce qui représente un horizon trop proche pour prendre en compte la réalisation d’un projet d’envergure comme la TCP. Par contre il convient, à un horizon compatible avec la réalisation de la TCP (2030), de déterminer les volumes de trafics susceptibles d’être concernés par ce nouvel axe et d’éclairer sur le potentiel de la relation intermodale entre les deux projets, TCP et RN21 aménagée.


6 L’étude d’« Analyse du projet de Traversée Centrale des Pyrénées » réalisée en 2002 pour le Conseil Régional de Midi-Pyrénées par Systra et JLR Conseil identifiait notamment comme corridors possibles les axes Saragosse-Lannemezan-Toulouse et Saragosse-Tarbes-Agen.