Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

Les liaisons multimodales

Ferroviaires

A l’horizon 2020, Agen sera donc :

  • à 35 minutes de Bordeaux et de Toulouse,
  • à 2 h 50 de Paris, et, par la liaison sud-sud Euskadi-Bayonne-Agen-Toulouse :
  • à 1 h de la gare SRGV (Services Régionaux Grandes Vitesses) de la côte landaise,
  • à 1 h 05 de Bayonne-Biarritz,
  • et à 1 h 30 du Pays Basque espagnol.

Ces liaisons seront confortées par les liaisons TER Aquitaine et Midi- Pyrénées.

La localisation de la gare permet également un accès plus rapide des liaisons de transport en commun routier (régional, départemental ou urbain), notamment grâce à la mise à 2 x 2 voies de la RN21.

Routières

La gare TGV d’Agen sera située à proximité de la future sortie Agen ouest de l’A62 Bordeaux-Toulouse, à la croisée du contournement ouest d’Agen de la RN21 : un nouveau pont sur la Garonne, entre Agen et Colayrac St Cirq (le pont de Camélat) permettra un accès rapide à la gare TGV d’Agen rive gauche depuis le centre-ville d’Agen, le nord-ouest et le nord du département, grâce à la mise à 2 x 2 voies programmée de la RN21 entre Villeneuve-sur-Lot et Agen.

L’accès à la gare TGV d’Agen rive gauche sera également aisé pour les habitants du Gers par la sortie actuelle de l’A62 (Le Passage d’Agen).

Cependant, la mise à 2 x 2 voies de la RN21 au sud d’Agen permettrait d’acheminer encore davantage de voyageurs TGV en provenance du Gers.

L’agglomération agenaise anticipe d’ores et déjà le carrefour autoroutier (A62 / EURO 21) qu’elle va devenir, en liaison multimodale avec les LGV Bordeaux-Toulouse et Bayonne-Toulouse : c’est ainsi qu’elle a mis à l’étude, en partenariat avec le département du Lot-et- Garonne, la création d’une zone d’activités de 220 hectares et un quartier d’affaires à Sainte-Colombe-en-Bruilhois, à proximité immédiate de la future gare TGV et du futur croisement autoroutier de l’A62 et de la RN 21 à 2 x 2 voies.