Euro21
Projet Euro21
Projet Euro21

EURO 21 : Une voie pour nos territoires

Détail du bilan par acteur

En détaillant le bilan par acteur, il apparaît que :

  • Les usagers retirent un bénéfice important du projet. Ceci s’explique en grande partie par la monétarisation des gains de temps issus de la modélisation des trafics. Ils bénéficient également de gains de confort significatifs dus au report de trafic d’axes secondaires vers un axe aux standards autoroutiers proposant un niveau de service élevé.
  • Le bilan pour les tiers est équilibré (voire légèrement positif). En effet les gains importants de sécurité routière compensent les impacts environnementaux du projet. Il est rappelé que les coûts des mesures compensatoires (paysage, bruit, eau) sont pris en compte dans le montant d’investissement assurant ainsi un haut niveau d’exigence environnementale.
  • Le bilan pour la puissance publique, tout comme les usagers, largement positif en raison des variations de taxes impliquées par le budget : TVA et TIPP sur l’usage des véhicules, taxes sur la construction, taxes payées par le concessionnaire aux collectivités locales.
  • Le bilan du concessionnaire laisse apparaître un excédent annuel d’exploitation  : les recettes de péages permettent de financer les coûts d’entretien et d’exploitation et de dégager un bénéfice annuel. Mais la somme actualisée de ce bénéfice annuel sur 50 ans ne suffit pas à couvrir le montant de la construction du projet.

Ce bilan du concessionnaire ne prend pas en compte l’impact à plus long terme du projet de TCP sur la RN 21. La complémentarité entre les deux projets est en effet susceptible de générer, à partir de 2030 (horizon de réalisation du projet de TCP), des recettes supplémentaires pour le concessionnaire (trafic PL supplémentaire généré par la dimension intermodale du projet de TCP – Cf. partie suivante).

Le tableau suivant détaille les différents postes du bilan du gestionnaire d’infrastructure pour les deux scénarios. Il confirme le bilan positif du concessionnaire, mais un bilan inférieur au coût total de la construction du projet. La suite des études devra donc s’attacher à affiner ce bilan et le montage financier possible de l’opération : précision sur les coûts de construction, les coûts des grosses réparations, le montant des péages, le montage financier général du projet.